Hanuman

hanuman

Hanuman, le singe du Râmâyana, est le plus dévoué  serviteur de Râma. Incarnation de la bhakti (dévotion), il sacrifie sa vie à son dieu. Fils de Vâyu, le dieu védique du vent, il a hérité de la force des ouragans et du pouvoir de voler. Hanuman possède aussi la capacité de se métamorphoser à volonté. Après sa naissance divine, Hanuman grandit en force et en sagesse, détruisant les démons, tuant les éléphants sauvages, et cherchant même à s’emparer du soleil levant comme d’une pomme.

Un jour, alors qu’Hanuman et son maître le roi singe exilé Sugriva , se cache dans la forêt, ils rencontrent Râma et son frère Lakshmana. Râma leur apprend qu’il est à la recherche de Sîtâ, enlevée par Râvana. Profondément ému, Hanuman comprend que sa destinée est de servir Râma. Ayant découvert la cachette du démon à Lankâ, il prend la forme d’un singe ordinaire pour entrer librement dans le palais de Râvana. Là il trouve Sîtâ assise dans un jardin et entourée de démones. A la vue de ce singe parleur, elle défaille, mais Hanuman lui montre l’anneau que lui a donné Râma. Quand il lui propose de s’échapper en volant sur son dos, Sîtâ refuse par respect pour son mari, dont l’honneur serait souillé si elle était sauvée par un autre que lui. Préparant la bataille finale, Hanuman se moque de Râvana, abattant les murailles de la ville et exterminant des centaines de gardes. Pour se venger, le roi met le feu à la queue du singe, qui se transforme aussitôt en géant. Celui-ci court à travers la cité, enflammant les maisons, avant de porter à Râma un message de Sîtâ. Pour finir, Hanuman et son armée de singes anéantissent Lankâ  et Râvana, et Sîtâ retrouve son seigneur.

Le message D’hanuman

Si l’on considère l’épopée d’un œil profane, le Râmâyana est un chef d’œuvre de poésie lyrique où brille le héros Hanuman en tant que modèle accompli d’humaine perfection. Lui même d’ailleurs proclame l’unité des intentions de l’effort humain. Mais on doit se souvenir que la plupart des œuvres  poétiques Indiennes, antiques et classiques, ont une signification profonde. Les «histoires» qu’elles nous chantent mettent en scène l’aventure spirituelle même, celle de l’âme de tout homme en quette de la réalisation de soi. Valmiki a intitulé son poème : «La grande biographie de Sîtâ et la destruction de Ravana». C’est l’aventure où nous sommes nous même engagé en tant qu’adepte du yoga, et Hanuman nous montre le chemin. Il apparaît comme la représentation de la détermination de soi, il est le sentier, la technique et l’effort pour atteindre la suprême vérité. C’est l’effort du Soi lui même, servant le Soi à la recherche de Soi. On comprant pourquoi, à la fin de l’épopée, Hanuman a demandé à Râma de pouvoir demeurer éternellement auprès des hommes. En effet, que pourions nous sans lui ? Comme le dit l’un des rescapés de l’armée de Râma, au soir d’une bataille perdue sous les murs de Lanka :

«Si Hanuman est vivant, la victoire est encore possible. Sinon, c’est comme si nous étions déjà tous morts».

Lien avec l’article sur le Râmâyana

 

om4