Les Mudra

images (1)

Instruments d’une grande précision, les mains possèdent une intelligence, une relation privilégiée avec le système nerveux central, qui les rend capables de communiquer avec l’intensité de nos états d’âme et de nos états psychiques. Un flux énergétique considérable passe à travers elles même quand nous ne les utilisons pas.

Les fonctions des Mudra sont principalement :

d’empêcher cette dispersion énergétique

d’en inverser la direction, en ramenant le flux énergétique vers le centre du système.

de faire en sorte que l’énergie régénérée puisse s’accumuler, en augmentant la conscience de soi et en favorisant l’accès aux fonctions psychiques supérieures.

 Qu’est ce qu’une mudra?

Mudra signifie « geste », mais aussi « seau » ou encore « voie privilégiée ». Généralement, ce terme désigne toute posture corporelle, sans focalisation spécifique sur les mains. Dans le yoga, les mudra des mains sont appelées Hasta Mudra. Ainsi, les Hasta Mudra sont des pratiques ayant une action énergétique profonde et subtile, se manifestant au niveau physique, respiratoire et psychique.

L’exécution doit être attentive et consciente comme pour toutes les pratiques yogiques. La position des mains et des doigts et les appuis doivent être précis. La position des bras par rapport au corps la position du corps dans l’espace, la respiration et l’attitude de l’esprit seront soigneusement surveillées. En somme, exécuter une mudra concerne et engage le corps dans sa globalité.

Les mudra du yoga

Les effets :

D’un point de vue général, les Mudra améliorent l’intégration corps-esprit-souffle, intensifient la perception de l’espace intérieur et de la conscience.

Les effets peuvent être rapides et parfois stupéfiants. 30 minutes de pratique quotidienne permettent d’obtenir calme, ouverture et sérénité, développement du souffle, présence à soi-même et joie de vivre, le tout à portée de main !

Les bénéfices sont aussi importants quand on associe les Mudra à d’autres activités. Elles affinent la proprioception (la perception de son propre corps) pendant l’exécution des postures, elles intensifient l’enracinement, assurent une respiration bien placée et la concentration dans les pratiques méditatives.

Elles sont aussi recommandées pendant les exercices de Pranayama car elles améliorent la qualité et la sensibilité de la respiration. On peut douter du fait que des gestes en apparence si simples puissent avoir un si puissant effet. En affectant de manière puissante le souffle, médiateur par excellence entre le corps et l’esprit, les Mudra agissent de manière bénéfique à tous les niveaux de la respiration.

Les mudra des mains

Jnana mudra

jnajna 5

Plier l’index, de sorte qu’il touche la racine intérieure du pouce, les paumes des mains tournées vers le haut. Le pouce est le symbole du soi (macro cosmos), l’index celui du moi (micro cosmos) ; le yoga est l’union retrouvée entre ce qui était momentanément séparé. Unir le pouce et l’index éveille la connaissance, l’aboutissement de l’union de la relation de l’individu avec l’univers. Cette mudra aide à atteindre le calme et la concentration à l’esprit agité et à atteindre la sagesse suprême.

Jnana mudra se pratique dans la méditation, les postures et dans certains pranayamas.

Chin mudra :

chin mudra 2

Même position du pouce et de l’index, les paumes des mains tournées vers le bas. Le symbole des doigts et le même qu’en jnana mudra. En redistribuant l’énergie à partir des mains de cette mudra, comme jnana mudra complète et renforce l’action des postures de méditation, en stimulant l’esprit vers des états plus profonds de la conscience.

Ces deux mudra apaisent le mental.

Shiva mudra ou Namaskara mudra :

images (2)

Joindre les mains, paumes contre paumes ou les mains en prière, devant la poitrine. Cette mudra symbolise la lumière du cœur qui rayonne sur ceux que l’on salut, jusqu’à son propre SOI.

La salutation hindoue signifie : « Le divin en moi honore le divin en toi ». Le divin se manifeste en tout être.

Cette mudra aide au recueillement et apporte de l’harmonie, de l’équilibre, du calme, du silence et de la paix. C’est le geste de la main qui dirige le courant vital à travers le corps, il active et harmonise la coordination des hémisphères droit et gauche. Cette mudra neutralise les côtés positifs ( nadi pingala masculin) et négatifs (nadi ida feminin) du corps. Lorsque les doigts touchent une autre partie du corps, un circuit énergétique se crée. Cela permet à l’énergie, qui autrement se serait dissipée, de circuler dans le corps, le long des courants d’énergie les nadis.

Kamala mudra ou Padma mudra (l’harmonie cosmique) :

téléchargement

Les index et les pouces se touchent, pour s’ouvrir à la nature du divin. Visualiser une fleur de lotus qui s’ouvre lentement, dans l’emplacement d’Anahata chakra (le cœur). Ressentir l’instant présent.

padma mudra3

Cette mudra est le geste de la fleur épanouie, symbolisant la capacité du pur esprit à se dresser au-dessus de la nature impure du corps, comme la fleur de lotus se dresse au-dessus des eaux boueuses. Le geste représente la sublimation de l’énergie dense en énergie subtile.

 Yoni mudra :

yoni mudra

Les doigts s’entrelacent, les paumes l’une contre l’autre, index et pouces en contact. C’est un geste de lâcher et d’élimination pour se libérer des énergies négatives. Son expression représente énergie et vitalité, il transmet pouvoir et force. Il stimule une abondante énergie vibrante et positive, il aide ainsi à briser l’inertie (tamas).

Les mudra des yeux

Shambhavi mudra :

images (3)

Assis dans une posture méditative, les mains en jnana mudra, fixer le regard entre les deux sourcils. Pratiquer quelques secondes par jour. Augmenter la durée peu à peu chaque semaine. Cette mudra aide à soulager les tensions mentales et apporte la sérénité.

Agochari mudra :

images (4)

Même position méditative mais fixer le regard sur le bout du nez. Cette mudra calme la colère et les états mentaux. Elle développe la puissance de la concentration, et favorise l’éveil de muladhara chakra (racine) et induit des états de méditation.

Drishtis ou mudra des yeux :

images

En position assise, la colonne bien droite, la tête complètement immobile. La respiration doit être lente et équilibrée. On peut utiliser le mantra SO sur l’inspire et HAM sur l’expire.

Chaque exercice doit être fait au moins 1 minute et répété 3 fois de chaque côté.

Regarder vers la droite puis vers la gauche puis regarder devant soi et fermer les yeux

Regarder en haut à droite en bas à gauche puis regarder devant soi et fermer les yeux

Regarder en haut à gauche en bas à droite puis regarder devant soi et fermer les yeux

Regarder le bout du nez puis regarder devant soi et fermer les yeux (agochari mudra)

Regarder le centre des sourcils puis regarder devant soi et fermer les yeux (shambhavi mudra)

 Les mudra du corps

Brahma mudra :

brahma mudra

En position méditative le dos bien droit et immobile durant tout le travail d’échauffement de la tête en la tournant à droite, à gauche, en bas, en haut et en inclinaison droite et gauche sur chaque expiration.

Maha mudra (le grand geste)

maha mudra

 Viparita karani mudra (posture inversée)

viparita karani

 Il existe une multitude d’autres mudra, je ne vous ai présenté que les plus utilisées en yoga. En fonction des écoles et des courants les noms et les positions des mains varient.

 En conclusion

Ces gestes favorisent un certain état affectif car ils constituent un lien entre le psychisme et le physique. Ils sont le « signe » d’une expression intérieure. Le corps se trouve être ainsi le reflet d’une transformation psychique. Rappelons qu’un des sens de mudra est « serrure » : les mudra ferment les orifices du corps (grâce à l’intériorisation mentale, les organes des sens s’isolent momentanément du monde extérieur) et favorisent une concentration extrême sur un point fixe, donnant ainsi la clef qui permettra l’ouverture vers un état de stabilité intérieur. Selon les Agamas (textes sacrés), les mudra sont utilisées pour contrôler les processus physiologiques involontaires et développer l’énergie vitale. Cette puissance énergétique peut être envoyée à volonté à toute partie de son propre corps pour le guérir, mais peut aussi guérir à distance, comme l’ont expérimenté certains yogis.

om4